Renforcement de la sécurité sur Internet

Des efforts ont été réalisés de la part de Chrome pour un meilleur renforcement sécurité du Web. L'idée est que les utilisateurs approuvent un site HTTP comme non fiable.

Vers un renforcement sécurité rassurant

Quand les développeurs Web contribuent à la migration de leur site Internet vers le protocole HTTPS, l'année dernière Chrome a pu enregistrer des chiffres étonnants de renforcement de la sécurité du Web. À croire le rapport sur l'usage des systèmes d'exploitation Android et Windows, ce navigateur a généré une protection à 68%. Une assurance encore plus accentuée de la part des cybernautes sur OS et Mac puisqu'elle est au-delà des 78%. En tout cas, ces représentations affichent plus d'affermissement et tous ces taux montrent que la démarche est en bonne voie. Encore plus que cette configuration s'effectue par défaut généralement à 81% pour tous ces logiciels systèmes confondus. Bientôt avec le lancement très prochainement du Chrome 68, il indiquera automatiquement l'importance du S dans ce protocole de transmission. Il présentera une interface informative lorsqu'elle rencontre un site HTTP.

Un renforcement sécurité simplifié

L'absence du S alerte spontanément l'internaute ou le mobinaute dans sa barre d'adresse que Chrome détecte un grand sous-ensemble de pages non crédible. Par exemple, quelqu'un pourrait avoir accès à tout échange entre le site et l'appareil. L'acheminement est crucial et dans le but de faciliter la transition, Google a alors mis à la disposition des développeurs Lighthouse. Cette extension Chrome permet non seulement de trouver les éléments à corriger dans les pages Web mais également d'identifier les ressources prêtes à exporter vers HTTPS. Elle aide dans le sens où même celles qui demandent une authentification ne posent aucun souci pour son lancement. Bien que Lighthouse ait une grande importance sur la performance de chaque page, elle est d'abord un outil d'audit. Comme elle intègre la nouvelle version de Node.js réputé pour sa rapidité et sa puissance, le programmeur travaille simplement à partir de la référence de sous-ressource du site Internet. En tout cas, cette nouvelle version de Chrome est un grand pas pour la sécurité par défaut de l'univers Web en HTTPS.

Vous avez une idée, un projet ?

Venez en discuter avec nous autour d'un café